Marché de l'emploi

Les industries technologiques : un secteur d’avenir

Les industries technologiques : un secteur d’avenir

Malgré un contexte économique difficile, l’industrie française a des besoins en recrutement importants. Ces opportunités découlent d’une vague massive de départs à la retraite et de la nécessité pour les entreprises de relever les défis mondiaux de l’innovation pour rester compétitives. Pour cela, elle recherche des profils polyvalents et qualifiés.

Portées par l’innovation, les industries technologiques représentent aujourd’hui près de 43 000 entreprises et 1,5 million de salariés. Elles recouvrent des domaines professionnels variés tels que le naval, l’aéronautique et le spatial, la métallurgie, la mécanique, les équipements énergétiques, le ferroviaire, l’électrique, l’électronique, le numérique, l’informatique et l’automobile.

Avec 100.000 recrutements prévus chaque année en moyenne, elles proposent des opportunités à tous les niveaux de qualification.

Plus de 150 métiers à découvrir

Dans notre quotidien, le savoir-faire des professionnels du secteur est partout : métro, tramway, avion, voiture, satellite, téléphone, moteur hybride, lunettes, et bien d’autres objets encore… Des produits en constante évolution pour répondre aux attentes et aux exigences quotidiennes des utilisateurs, et aux évolutions d’un marché mondial extrêmement concurrentiel.

Les métiers proposés au sein des industries technologiques sont donc nombreux– plus de 150 – et touchent des domaines variés : la conception, les différentes techniques de production et de transformation des métaux, les essais, la maintenance, les achats… Tous font appel de plus en plus aux métiers de l’électronique, de l’informatique et plus généralement à des compétences pluri-technologiques.

Autant de carrières que de profils

Chacun peut trouver sa place au sein des industries technologiques qui accueillent les compétences de tous niveaux du CAP au diplôme d’ingénieur. Les entreprises industrielles font la part belle à l’alternance qui offrent notamment des perspectives intéressantes pour les jeunes : les industries technologiques accueillent en effet 40.000 alternants par an dont 27 000 apprentis. Les résultats témoignent du succès de l’alternance comme voie d’entrée dans l’emploi avec près de 78% d’apprentis en poste dans les six mois suivant l’obtention de leur diplôme.

La polyvalence, l’atout maître

Les métiers de la production recrutent : tourneur-fraiseur, chaudronnier, technicien soudeur, usineur, technicien méthodes etc. et sont en constante évolution grâce aux performances accrues des matériaux et à l’arrivée de robots et machines automatisées.

Pour rester compétitifs, les industriels recherchent des profils toujours plus qualifiés explique Françoise Diard, responsable de l’Observatoire paritaire prospectif et analytique de la métallurgie : « Du fait des gains de productivité et de la mondialisation du marché, les besoins sont de plus en plus pressants en recherche et développement ou en conception de produits ». Techniciens et ingénieurs sont donc des profils également très prisés, notamment sur les fonctions de concepteur/développeur, ou d’acheteur, logisticien et commercial industriel, ou chargé d’affaires... Les jeunes diplômés ne seront pas en reste puisque 30% des recrutements annuels prévus d’ici 2020 les concernent.

Les entreprises industrielles s’orientent de plus en plus vers des profils polyvalents. Allier compétences techniques, commerciales et marketing et maîtrise de l’anglais est la combinaison idéale sur le marché, en particulier face aux défis internationaux que doit relever l’industrie française.

> Source : Les industries technologiques / UIMM

En complément

© 2015 Les industries technologiques

Partager cet article sur :

le 30/03/2015


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi