Marché de l'emploi

Etudiants et entreprises : quelles sont leurs véritables attentes ?

Les attentes réciproques des étudiants d'université et des entreprises en matière de recrutement sont en décalage selon la récente enquête "Regards croisés" de la Manu, agence indépendante qui fait le lien entre les étudiants des universités et les entreprises. En effet, si les recruteurs ont une image fausse des attentes des étudiants, ceux-ci se méprennent également sur les critères de recrutement des entreprises. Explications...

Pour son étude nationale "Regards croisés", La Manu a interrogé les étudiants d'universités et les responsables d'entreprises sur leurs attentes et perceptions réciproques en matière de recrutement. Et visiblement, il existe un certain décalage entre les perceptions de chacun, que ce soit sur le plan des critères de recrutement, de la motivation ou du rôle du premier emploi...

Quand les entreprises se méprennent...

Selon l'enquête, "les entreprises sous-estiment la capacité des étudiants à se projeter dans leur vie professionnelle ainsi que leur appétence pour le défi"". Pourtant, si les jeunes font preuve d'un esprit plutôt "aventurier", ils n'en n'ont pas moins "une vision stratégique de leur parcours professionnel et une capacité à se projeter dans leur vie professionnelle" explique Raphaël Bord, Président de la Manu.
Autre point intéressant : beaucoup d'entreprises (50%) ont tendance à surestimer l'attrait des jeunes diplômés pour les grandes ou très grandes entreprises. Pourtant le prestige ne fait pas tout. En effet, 75% des étudiants ont un fort intérêt pour un emploi dans une PME ou un TPE, dans une entreprise en pleine croissance, pionnières ou en phase de création ou de développement.


La question du premier emploi

Considéré comme un tremplin pour les trois quarts des étudiants, le premier emploi est une "pierre angulaire" dans la construction de leur vie professionnelle. Pourtant, les entreprises ont une vision à court terme de ce fameux premier emploi. Et elles ont tendance à surestimer l'importance de la rémunération à l'embauche alors que seuls 16% des étudiants la privilégient et font plutôt primer les perspectives d'évolution (pour 73% d'entre eux) et l'acquisition de nouvelles compétences (34%).
Le choix du premier emploi n'est donc pas anodin pour les étudiants. Si la rémunération prend une part déterminante parmi les critères de sélection d'entreprise, l'ambiance de travail et les relations humaines sont importantes pour un étudiant sur deux. Mais surtout, les jeunes sont en quête de sens : contenu du travail, missions proposées, éthique (utilité du service ou du produit proposé)... Et ce dès le premier emploi.

> La Manu, est une agence indépendante qui a pour mission de créer du lien entre les entreprises et les étudiants.

Crédit photo : © pressmaster - Fotolia.com

Partager cet article sur :

le 24/06/2011


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi