Marché de l'emploi

Est-ce la fin de la crise de l'emploi ?

Après deux années de crise et des conséquences désastreuses sur le marché de l'emploi, les embauches semblent reprendre en France. Mais toute une génération reste marquée par les difficultés d'accès au marché du travail.

"La confiance est revenue", "bonne nouvelle pour l'emploi", "Embellie confirmée pour l'embauche des cadres"... Les titres de la presse économique étaient plutôt optimistes la semaine dernière après l'annonce par l'Apec de bons chiffres pour l'embauche de cadres. +53% par rapport à l'été dernier, même le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, a prédit un pallier dans la hausse du chômage pour cet hiver ou début 2011.

Le secteur informatique reprend des couleurs
Même son de cloche dans le secteur informatique, durement touché par la crise, qui semble reprendre des couleurs pendant le mois d'août. Toujours selon l'Apec le nombre d'offres dans le secteur IT aurait bondi de 77% par rapport à l'an dernier. Une hausse spectaculaire qui laisse présager un retour à un marché du recrutement tendu avec une nouvelle pénurie de talents sur les fonctions les plus recherchées : direction informatique, développement web...
Ces bonnes nouvelles confirment également les bons chiffres de l'emploi salarié marqué par la création de 35.000 postes au deuxième trimestre 2010. Des emplois en majorité en CDD ou en intérim et c'est là qu'il faut peut-être nuancer ce regain de dynamisme. 8 nouveaux postes sur 10 sont en effet des contrats précaires qui révèlent une certaine prudence des employeurs. Et tous les secteurs ne sont pas encore concernés. Les recrutements de cadres dans le tertiaire tirent le marché, mais dans le secteur industriel, les destructions d'emplois continuent.

Le risque d'une "génération perdue"
Mais c'est surtout l'emploi des jeunes qui reste préoccupant. La semaine dernière, le Bureau international du travail (BIT) a lancé un avertissement : "Le chômage des jeunes dans le monde a atteint le plus haut niveau jamais enregistré et devrait encore augmenter en 2010". Une situation qui risque selon le BIT de créer une "génération perdue".
Le directeur général du BIT, Juan Somavia, cité par l'AFP, l'a rappelé : Les jeunes sont "le moteur du développement économique" (...) "renoncer à ce potentiel est un gâchis économique qui peut saper la stabilité de la société". Avec 7,8 millions de jeunes chômeurs supplémentaires dans le monde depuis 2007, il y a un "risque de produire une génération perdue de jeunes gens qui sont sortis du marché de l'emploi et qui ont perdu tout espoir d'obtenir un travail qui leur assure une vie décente" a ajouté Juan Somavia.
C'est peut-être le tournant de la crise de l'emploi. Les embauches reprennent sur un bon rythme mais la situation est toujours compliquée : difficultés d'accès à l'emploi pour les jeunes et les seniors, précarité, discriminations... Le tableau n'est pas encore reluisant et il faudra du temps pour construire un marché de l'emploi véritablement durable.

Partager cet article sur :

le 20/08/2010


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi