Marché de l'emploi

Emplois verts : étude sur les fonctions et rémunérations

Michael Page International a publié une étude sur les fonctions et les rémunérations des emplois verts. 17 métiers ont été passés à la loupe cette année pour réaliser cette première étude très complète.

Les emplois verts, tout le monde en parle en ce moment. Au-delà de l'effet de la conférence sur le climat de Copenhague, ces "green jobs" constituent une alternative au modèle économique polluant dans lequel nous vivons, et semble ouvrir une porte de sortie à la crise... Et en plus ces emplois verts répondent à une quête de sens et de responsabilité dans le travail qui intéressent les jeunes générations. Mais qu'en est-il réellement ?
Les chiffres hallucinants sur les créations d'emplois verts dans les années à venir semblent proportionnels aux tonnes de CO2 que nous devons économiser. 600.000 emplois d'ici 2020 ? Peut-être, mais on en parle pas encore de créations d'emplois. Les métiers labellisés verts sont de plus en plus nombreux. Certains sont réellement nouveaux d'autres sont une simple mutation de fonctions déjà existantes.
La nouvelle étude publiée par Michael Page vient un peu dissiper ce flou autour des emplois verts. Une enquête concrète sur les fonctions et les rémunérations qui a le mérite de définir clairement ce qu'on entend par emploi vert : "les fonctions directement liées à l'environnement (protection de la nature, biodiversité, paysages, etc.) et celles reliées à la Responsabilité Sociétale". En auscultant les 17 métiers de référence dans sept secteurs concernés par le développement durable, Michael Page dresse un panorama intéressant de ces métiers très qualifiés et plutôt bien payés.

Partager cet article sur :

le 10/12/2009



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi