Actualité de l'emploi

Emploi : quels sont les secteurs d’avenir ?

Emploi : quels sont les secteurs d’avenir ?

Le CIDJ a publié mardi un guide des métiers les plus porteurs. L’informatique et les services à la personne sont à la fête.

Entre 2010 et 2020, 8 millions de départs à la retraite auront eu lieu et chaque année 800 000 postes seraient à pourvoir, dont 620 000 directement liés au phénomène du «papy-boom», selon le Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ).

Les secteurs les plus créateurs d’emploi

D’ici à 2022, les métiers bénéficiant du plus grand nombre de départs à la retraite sont les agents d’entretien (375 000), les enseignants (256 000), les aides à domicile, les cadres administratifs, les comptables, les aides-soignants et les conducteurs de véhicule, indique le rapport.

Le vieillissement de la population devrait également entraîner la création de 180 000 emplois supplémentaires, principalement dans le secteur des soins et services à la personne et d’ici à 2022, 159 000 emplois d’aide à domicile seraient créés.

Les savoir-faire rares recherchés

Dans l’industrie, la raréfaction de certains savoir-faire permettront de nombreuses embauches. C’est le cas des métiers de la chaudronnerie industriel ou des soudeurs (voir nos offres d'emploi) ainsi que des ingénieurs et des chercheurs. L’industrie concentre en effet 81% des activités de recherche.

La mécanique devrait rester le premier employeur industriel (20% du total). Pour les plus qualifiés, les secteurs de l'aéronautique, de l'électronique et de l'automobile seraient les plus porteurs. C’est dans l’industrie chimique, pharmaceutique et cosmétique que les biologistes trouveront des débouchés.

445 000 emplois dans l’environnement

Si la révolution verte tarde à arriver, les métiers de l’environnement sont de plus en plus porteurs. D’ici à 2020, ce sont 445 000 emplois qui seront créés pour gérer les déchets ou assurer le développement des énergies renouvelables.

La santé est le dernier gros secteur pourvoyeur d’emploi. La demande en aide-soignants, infirmiers et médecins généralistes pourrait conduire à la création de 600 000 postes d’ici à 2022.

L’impact des technologies sur le travail

Les emplois les plus qualifiés devraient connaître un fort développement dans les secteurs de l’informatique et de la banque notamment. Avec les nouvelles technologies, les métiers les plus en vue seront liés au traitement des données à grande échelle (big data) et le marketing en ligne. Des postes vont se créer pour mieux gérer les communautés numériques ou encore dans l'ergonomie web.

A l’inverse, les métiers peu qualifiés connaîtront une stagnation. Les avancées technologiques entraîneront un recul des effectifs dans les métiers administratifs comme les postes de secrétaire par exemple.

Partager cet article sur :

le 20/11/2014



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi