Emploi : attentisme de rigueur en 2013 Actualité - 24 décembre 2012

Les perspectives d'emploi à venir sont plutôt maussades selon le dernier baromètre Manpower réalisé auprès d'entreprises françaises. Seuls les employeurs de l'Ouest et du Sud semblent un peu plus confiants.
Prudence est mère de sureté. Une devise que semblent avoir adopté les entrepreneurs français, selon le baromètre Manpower des perspectives d'emploi 2013. A la question : "Comment envisagez-vous l'évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, jusqu'à fin mars 2013 ?", les employeurs jouent en effet la carte de la stabilité. Comparé au premier trimestre 2012, ils ne sont que 4% à réfléchir à une hausse de leur masse salariale, 6% à anticiper une baisse et 89% n'envisagent aucune évolution. Soit un solde net d'emploi qui s'établirait à -1% au premier trimestre 2013.

L'emploi en régions
Le baromètre Manpower dresse également un panorama détaillé de l'emploi des 5 grandes régions françaises : Est, nord, Ile-de-France, Ouest et Sud. Les entrepreneurs les plus optimistes se situent ainsi dans le Sud, où le solde net d'emploi s'établit à +5% par rapport au 1er trimestre 2012. Les employeurs de l'Ouest sont un peu moins confiants (+2%), quand ceux de l'Est (-4%), de l'Ile-de-France et du Nord s'attendent à un recul de l'emploi (-1%).

L'emploi par secteurs d'activités
"Les employeurs de huit secteurs sur dix sont pessimistes quant aux perspectives d'emploi sur leur marché au 1er trimestre 2013", détaillent les auteurs du baromètre. Les prévisions les plus sombres sont enregistrées dans le secteur de l'hôtellerie-restauration (-8%), suivi par l'industrie manufacturière et les industries extractives (-4%). Les secteurs des activités financière (-3%), des services publics (-2%) du transport logistique (-2%), du commerce (-1%) et de la construction (-2%) affichent également des chiffres peu réjouissants.En revanche, les employeurs de la production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau affichent un solde net de +5%. 

Et dans le monde ?
Manpower a également réalisé son enquête auprès d'employeurs dans 42 pays du monde. Le constat est globalement le même qu'en France : morose. En Europe, les destructions d'emplois seront ainsi plus nombreuses que les créations. Sans surprise, la Grèce et l'Italie affichent un solde net particulièrement négatif (-11%). A l'inverse, la Roumanie (+7%) ou encore la Norvège, le Royaume-Uni et la Suède (+6%) résistent bien aux secousses économiques. Les employeurs turcs et israéliens font également preuve d'optimisme (+10%).
Plus réjouissant, à l'échelle mondiale, la majorité des employeurs couverts par le baromètre envisage d'augmenter leurs effectifs au 1er trimestre 2013.

Flux RSS Newsletter
rechercher une offre d'emploi