L'emploi à Paris

Le chômage baisse depuis 3 mois en Ile-de-France, mais pas pour tout le monde

Le chômage baisse depuis 3 mois en Ile-de-France, mais pas pour tout le monde

Pour la première fois depuis la crise, le nombre de demandeurs d’emploi en lle-de-France est en baisse pour le troisième mois consécutif. Un résultat salué par François Hollande en début de semaine, mais remis en cause par certains syndicats et l'opposition.

Pour le gouvernement, il a fallu attendre mardi 27 décembre pour recevoir son cadeau de Noël :  la chute du chômage en Ile-de-France pour le troisième mois consécutif. Une grande première depuis la crise de 2008. En effet, le ministère du Travail vient d’annoncer que le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (sans aucune activité) a baissé de 0.9% depuis le mois d’octobre (- 31 800 personnes). Ce qui représente une baisse totale de 109 800 personnes sur les trois derniers mois. Là où la baisse est la plus significative c’est auprès des moins de 25 ans n’exerçant aucune activité. On compte 10 900 inscrits en moins par rapport au mois dernier (soit -2,3%) et -9,2% par rapport à l’année dernier. Pour le Premier ministre Bernard Cazeneuve, "cette évolution confirme que le recul du chômage s'inscrit dans la durée".

Mais ces résultats sont à nuancer. En effet, lorsque l’on prend les travailleurs exerçant une petite activité (catégories B et C), le nombre de chômeurs a augmenté de 0,3% d’octobre à novembre 2016, et de 0,5% de novembre 2015 à 2016. Chez les seniors en catégorie A, on remarque aussi une augmentation de 0,2% par rapport au mois dernier et de plus 1,6% depuis l’an dernier à la même période. "Si nous conjuguons ces chiffres avec la diminution de l'indemnisation, nous ne pouvons pas voir là une embellie mais bel et bien une explosion de la précarité" exprime la CGT. L’opposition quant à elle, accuse le gouvernement de tenter de faire baisser artificiellement les chiffres du chômage avec le plan 500 000 formations supplémentaires pour les chômeurs : en entrant en formation, ils sortent des catégories A, B et C pour rejoindre la D, moins scrutée.

Partager cet article sur :

le 30/12/2016 par Juliette Pignol


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi