Entreprises qui recrutent

ASERTI Electronic part à l'assaut du marché européen

ASERTI Electronic part à l'assaut du marché européen

ASERTI Electronic propose des solutions de maintenance de matériels industriels. Née à Vannes, la société a vite connu un franc succès lui permettant de se développer partout en France. Aujourd'hui, ASERTI Electronic se lance sur le marché européen. A quelques jours de l'anniversaire de la société, Jean-Christophe Guilmin, Directeur Général d'ASERTI Electronic, dévoile ses futurs projets.

Comment est né ASERTI  Electronic ?
ASERTI Electronic a vu le jour en 1992 à Vannes. Jusqu'à 2008, c'était une filiale du groupe Vinci, nous avons ensuite pris notre indépendance. Notre vocation est depuis toujours la même : prolonger la durée de vie des équipements électroniques présents chez les industriels. Grâce à la maîtrise de la réparation des composants et à notre capacité à proposer dans tous les cas une  solution de remplacement, nous leur assurons des coûts de maintenance les plus bas possibles. Ce savoir-faire nous permet d'intervenir sur tous types et toutes marques de matériels électroniques industriels. Dès sa création, ASERTI Electronic a été un succès. Pendant les premières années d'existence de la société, nous avons monté en moyenne deux centres de service par an en France. Aujourd'hui, 14 centres sont répartis sur le territoire ce qui nous permet d'être globalement à moins de deux heures de tous nos clients. Ainsi, 75 techniciens Electroniciens assurent chaque jour un service avec une grande réactivité.
Face à la demande de notre clientèle, nous avons également ouvert un quinzième centre à Nancy où nous réparons les servomoteurs afin d'apporter une offre de maintenance complète sur les systèmes d'entraînement. Depuis peu, nous nous lançons sur d'autres marchés. Une antenne a ainsi été ouverte en 2011 au Maroc et surtout, le réseau ASERTI se développe en Allemagne.

Quels sont vos ambitions sur ce nouveau marché ?
Lorsque nous avons débuté cette nouvelle expérience, nous avons compris qu'il y avait un fort potentiel de développement. Aujourd'hui, nous avons ouvert deux centres en Allemagne. Un troisième va bientôt voir le jour. Mais d'ici cinq ans nous souhaitons revivre la même histoire qu'en France et ainsi ouvrir plusieurs nouveaux centres chaque année. Nous avons également d'autres projets de croissance en Europe, mais pour l'instant nous préférons rester discrets sur le sujet.

En chiffres, comment se traduit votre croissance ?
A l'origine  ASERTI Electronic a commencé avec 3 personnes. Aujourd'hui, ASERTI Group, qui inclut ASERTI Electronic France et Allemagne ainsi que CNC Services, qui propose une offre de maintenance globale sur les parcs de machines-outils à commande numérique, emploie 150 personnes. L'an dernier, nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros pour une croissance de 5%. Cette année, malgré une conjoncture morose nous prévoyons encore de nous développer. Chaque année, nous recrutons de nouveaux collaborateurs. La plupart sont des technico-commerciaux et des techniciens Electroniciens. L'an passé, nous avons recruté une vingtaine de personnes, cette année nous prévoyons au minimum 10 nouvelles embauches.  

La société va bientôt fêter ses vingt ans, quels sont vos projets pour cet anniversaire ?
Nous organiserons un premier événement avec nos clients régionaux le 20 janvier prochain, jour de la création de la société,  à Vannes. Nous fêterons également cet anniversaire dans nos différents Centres de Services en France. Ces événements seront l'occasion de présenter nos projets et nos offres à forte valeur ajoutée à nos clients. Nous évoquerons notamment  avec eux nos solutions pour mieux gérer l'obsolescence de leurs équipements. La durée de vie des matériels est en effet de plus en plus courte alors que nous sommes dans un contexte économique qui pousse les industriels à faire durer leurs investissements. Nous leur présenterons également nos offres de maintenance préventive. Ces offres se réalisent en atelier ou sur site et visent également à prolonger la durée de vie des leurs équipements et à limiter le risque de panne.

Partager cet article sur :

le 13/01/2012


0 offres d'emploi

Nous n’avons pas trouvé offre correspondant à votre recherche.
Pour obtenir plus de résultats élargissez votre recherche sur un département ou une région.


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi