Entreprises qui recrutent

AKKA Technologies prévoit 1000 embauches cette année

AKKA Technologies prévoit 1000 embauches cette année

AKKA Technologies a plutôt bien traversé la crise. Le Groupe, spécialisé dans l'ingénierie et le conseil en technologies, a profité de cette période pour former ses collaborateurs et développer la recherche, notamment dans le domaine du véhicule électrique. Explications avec Thomas Hénaut, directeur recrutement d'AKKA Technologies.

Combien de personnes vont être embauchées chez AKKA Technologies cette année ?
En 2009, nous avons recruté 600 collaborateurs et en 2010 nous prévoyons d'embaucher 1000 collaborateurs. 85% de ces postes sont basés en France et se répartissent ainsi : un tiers en région Ile-de-France, 200 recrutements en Midi-Pyrénées, 200 également en région Paca, 130 embauches dans le Grand Est (Est, Lyon, Valence, Grenoble et Clermont-Ferrand), une centaine d'embauches dans notre "région Energie " qui comprend Aix-en-Provence et la vallée du Rhône. Et enfin, dans le Grand Ouest (Nantes et Bordeaux) et le Nord-Pas-de-Calais, nous prévoyons respectivement 50 embauches et une vingtaine de recrutements.

Au niveau des profils et de l'expérience quels sont les critères d'embauche ?
85% de nos recrutements sont des postes à destination de candidats issus d'écoles d'ingénieurs ou de formations universitaires équivalentes. 15% à destination des techniciens. Au niveau de l'expérience, 30% des 1000 embauches prévisionnelles sont destinées à des jeunes diplômés et des candidats ayant une première expérience professionnelle. 40% des emplois sont ouverts à des candidats expérimentés (entre 3 et 8 d'expérience) et les 30% restants sont pour une population de "seniors" (au-delà de 8 ans d'expérience).

Le secteur technologique a vécu une période difficile, comment AKKA Technologies a traversé cette crise ?
La priorité en 2009 a été pour nous d'optimiser les périodes de disponibilité de nos salariés. Nous avons donc profité de cette période pour développer les formations pour nos collaborateurs. Cela s'est retrouvé dans nos résultats au niveau de notre diversification sectorielle. Certains de nos collaborateurs qui intervenaient dans le secteur automobile ont pu saisir des opportunités professionnelles dans le secteur de l'énergie ou dans le spatial. Les actions de recherches nous ont aussi permis de mobiliser nos collaborateurs. L'an dernier cette activité a ainsi représenté l'équivalent de 200 temps plein, notamment sur les projets liés au véhicule électrique. Finalement nous avons formé plus de collaborateurs au cours du 1er semestre 2009 que sur l'ensemble de l'année 2008.

La tendance du secteur est bien repartie depuis...
Depuis le premier trimestre nous avons effectivement constaté une reprise de notre activité, tant dans le secteur automobile avec toutefois une visibilité qui reste réduite, ainsi qu'une accélération de notre diversification sectorielle dans l'énergie, l'aérospatial, la pharmacie et la défense. La reprise reste quand même à confirmer. Nous sommes donc à la fois prudents et confiants.

A propos d'automobile, AKKA Technologies a créé récemment un centre de recherche sur les véhicules électriques, ce sont des compétences que vous allez chercher de plus en plus chez les candidats ?
Oui mais le but de ce centre de recherche interne, le CRDTA - Centre de Recherche et de Développement des Technologies Alternatives est aussi de s'orienter sur d'autres programmes que le véhicule électrique, comme par exemple les machines tournantes et le machin-to-machine. Au niveau des recrutements l'essor de ce centre de recherche se retrouve sur les profils que nous pouvons rechercher. Actuellement nous sommes particulièrement sensibles aux ingénieurs expérimentés disposant de compétences fortes, notamment en électronique de puissance et en chaîne de traction.

Au mois de mars 2010 vous avez organisé une nouvelle édition du challenge AKKA, quel est le bilan cette année ?
Nous sommes satisfaits de cette édition qui nous a permis de rencontrer une centaine d'étudiants de dernière année issus des grandes écoles d'ingénieurs. Suite à cet événement nous avons plusieurs recrutements en cours. Et certains participants au Challenge ont déjà décidé de nous rejoindre.

Partager cet article sur :

le 12/05/2010


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

0 offres d'emploi

Nous n’avons pas trouvé offre correspondant à votre recherche.
Pour obtenir plus de résultats élargissez votre recherche sur un département ou une région.


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi