Entreprises qui recrutent

AGF dresse le bilan de son engagement en faveur du handicap

AGF dresse le bilan de son engagement en faveur du handicap

AGF, acteur majeur de l'assurance et des services financiers en France et dans une vingtaine de pays, a signé la charte de la diversité en 2006 et son premier accord d'entreprise en faveur de l'emploi des personnes handicapées en 2007. Depuis, la Mission Handicap AGF s'engage à accueillir former et maintenir dans l'emploi les travailleurs handicapés. Explications avec Charlotte Morelle-Lorioux, Chargée d'études à la Direction RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)/Diversité chez AGF.

Quel est le rôle de la Mission Handicap AGF et depuis quand est-elle en place ?
La Mission Handicap AGF a été créée au moment de la signature de l'accord en faveur de l'emploi des personnes handicapées en février 2007. Son objectif premier est de mettre en application l'accord qui venait d'être signé. Elle est composée d'un directeur, d'un poste de chargé d'étude que j'occupe, et d'une assistante. La Mission Handicap d'AGF mène des actions de recrutement, de maintien dans l'emploi, de communication, et développe également des partenariats avec le milieu protégé et le milieu adapté du travail.

Au quotidien, par quels types d'actions cela se traduit-il ?
Concrètement, cela se traduit par exemple, par la participation à des journées dédiées au recrutement de personnes handicapées ou l'organisation de formations adaptées pour celles-ci. Dernièrement, l'un de nos collaborateurs sourd a suivi une formation dispensée en langue des signes française (LSF). Pour un autre de nos collaborateurs qui est malvoyant, nous avons fait l'acquisition d'un logiciel agrandisseur de caractères pour son PC. Cela passe également par l'achat d'écrans plats pour les personnes ayant des problèmes de vues, des prothèses auditives pour les collaborateurs malentendants, et la mise en place de transports spécialisés pour les personnes qui ne peuvent pas utiliser les transports en commun... Soient plusieurs aménagements possibles qui permettent de compenser le handicap. Les handicaps sont vraiment tous très différents, il faut donc s'adapter.

Quels sont ses retombées et son bilan aujourd'hui ?
Au bout de deux ans et demi d'existence de notre accord (et c'est notre premier), nous commençons vraiment à poser les premières pierres et à faire connaitre le handicap dans l'entreprise, car c'est un sujet dont on parle peu de manière générale. Nous avons donc informé nos collaborateurs des engagements pris par notre groupe. Mais tout cela est un processus très long.
Comme beaucoup d'entreprises, nous avons subi les effets de la loi de 2005 qui a modifié les conditions de comptabilisation des travailleurs handicapés et notre taux d'emploi s'est retrouvé divisé par deux. Depuis nous essayons donc de remonter la pente mais c'est très long et un premier accord n'est pas suffisant. C'est un véritable engagement sociétal qui doit se concrétiser par les actions.

Comment intégrez-vous les nouveaux collaborateurs en situation de handicap ?
Tous les postes sont ouverts aux travailleurs handicapés. En revanche, il faut tout de même veiller à ce qu'il y ait compatibilité entre le handicap et le poste. Cela se fait généralement au cas par cas. Autant certaines personnes préfèrent être accompagnées, et avoir des échanges en amont avec les managers ou les autres collaborateurs, autant d'autres personnes préfèrent au contraire gérer leur intégration de manière autonome.

Comment sensibilisez-vous les autres collaborateurs à votre engagement en faveur du handicap ?
Nous avons organisé récemment une formation pour les recruteurs, afin de leur expliquer quels sont les différents types de handicap, comment mener des entretiens de recrutement, comment présenter une candidature au manager, comment accompagner une personne dans l'intégration de son poste, etc. Cette formation a été une vraie prise de conscience pour certains.

Qu'apporte l'intégration de nouveaux collaborateurs handicapés à l'entreprise et en particulier à vos équipes ?
Cela peut permettre aux gens de prendre du recul, voire de relativiser leur propre situation. Souvent, les personnes handicapées font preuve d'une grande implication et d'une grande motivation pour accéder à l'emploi, ce qui est très positif pour les collègues. Mais le handicap ne se voit pas forcément. Certains salariés ne savent pas que leurs collègues ont un handicap, même après plusieurs années de collaboration. Nous ne communiquons sur le handicap d'un salarié que si celui-ci en fait la demande.

Cet engagement pour le handicap fait partie d'une volonté forte du Groupe AGF de lutter contre la discrimination...
La Mission Handicap d'AGF se situe au sein de la Direction RSE/Diversité. De manière générale, nous nous inscrivons dans un engagement sociétal en faveur de la diversité, à côté d'un engagement pour l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la lutte contre toutes formes de discrimination. La Mission Handicap fait partie intégrante de la politique d'égalité des chances du Groupe.

> Quelles sont les prochaines grandes étapes de la Mission Handicap AGF ?
Obtenir le renouvellement de l'accord. Celui-ci est triennal (2007/2008/2009) et nous arrivons à la fin de notre premier accord. Notre objectif premier pour 2010 est donc d'avoir un deuxième accord agréé.

Partager cet article sur :

le 26/06/2009


0 offres d'emploi

Nous n’avons pas trouvé offre correspondant à votre recherche.
Pour obtenir plus de résultats élargissez votre recherche sur un département ou une région.


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi