Agenda

Afterwork : les 10 bars les moins chers de Paris

Afterwork : les 10 bars les moins chers de Paris

Sacrés sont les soirs d'afterwork pour les travailleurs parisiens. C’est le soir où l’on s’autorise une sortie nocturne. Mais en cette période de fêtes, les finances ne sont pas toujours au rendez-vous. Alors afin d’éviter de faire un trop gros trou dans votre portefeuille, voici quelques adresses où trinquer à prix bas!

Le célèbre site de bonnes adresses Time Out vient de publier un récent classement des bars les moins chers (et les plus sympas) de la capitale. De quoi vous donner des idées pour vos afterworks de la semaine.

A Montorgueil

  • La Cordonnerie

La Cordonnerie, c'est l’une des adresses phares de Montorgueil, là où la pinte est la moins chère de Paris (4 euros), que les rhums arrangés et bières importées vous font rester sur place pendant de longues happy hours. De 17h à 20h, la pinte est à 2,50 euros attire aussi bien des étudiants et des artistes que des clients amoureux de musique soul, rock et reggae.

La Cordonnerie - 28 rue de Greneta, 75002 Paris.

image_opt

 

Dans le Marais

  • L'Attirail

Envie d’une ambiance estudiantine en plein cœur du Marais ? Rendez vous dans ce lieu complètement insolite où des photos d’anciens élèves, des cartes orange et des cartes d’étudiants jonchent les murs tagués. On se croirait en plein cœur des années 90 mais tout est bien authentique ici, y compris la gentillesse des serveurs. Prix des consos : 3.50 euros la pinte et grosse assiette de frite à 5,50 euros.

L'Attirail - 9 Rue au Maire, 75003 Paris.

L'Attirail

A Saint-Germain-des-Prés

  • Chez Georges

S’il y a un bar à la française à connaître à Paris, c’est bien Chez Georges. Cave à vin depuis 1952, c’est ici que se perdent et s’ambiance toute la jeunesse de Saint-Germain-des-Prés sur des chansons françaises. Et on ne peut pas faire plus folklorique : de la grosse horloge qui fait du bruit aux photos de célébrités passées jusqu'au vieil alcool d’un siècle passé…Rien n’y coupe ! L’ancien gérant, Georges, reste toujours dans les parages bien qu’il n’ait plus un rôle central.

Chez Georges - 11 rue des Canettes, 75006 Paris.

Chez Georges

  • Le 10 Bar

C’est le rade le plus cliché de toute la capitale. Resté intact depuis 1955 (et l’odeur un peu passée qui va avec), le 10 Bar propose des bières en bouteilles avec planche de chorizo et de fromage sur des tables en bois d’antan. Pendant que des serveurs aussi aimables que moustachus tentent de vendre leur sangria à travers le bruit. En termes de clientèle, on retrouve aussi bien des étudiants assoiffés que des personnes des quartiers huppés ou encore des touristes égarés.

Le 10 Bar - 10 rue de l’Odéon, 75006 Paris.

Le 10 Bar

Dans le 12ème arrondissement

  • Charlie et sa bière à deux balles

C’est le bar pour fauchés par excellence, tout simplement parce que ses prix sont plus qu’attractifs : 2 euros le demi, 4 euros la peinte à toute heure de la journée. Côté cocktails c’est un régal : on retrouve aussi bien les grands classiques que les créations de Charlotte (la propriétaire du bar) comme le cocktail au Miel et Paprika. Et en plus, on s’y sent à l’aise ! Le lieu met à disposition un large canapé en cuir dans lequel on peut se lover pour améliorer la dégustation. Ici, tout est fait pour que l’on se sente comme à la maison, et ça marche !

Charlie et sa bière à deux balles - 29 rue Cotte, 75012 Paris.

Charlie et sa bière à deux balles

Dans le 15ème arrondissement

  • Le Drapeau de la fidélité

Rien de plus original que ce bar mi-français mi-vietnamien qui ferme très (trop) tôt ! Tenu par un ancien professeur Monsieur Quan, et ce depuis 1985, ce petit restaurant caché vend de la bière à 1,50 euros. Du jamais vu. Vous pourrez également vous sustenter avec un bo-bun aux spaghettis, assortiment de nems, du porc au caramel ou encore une belle entrecôte-frites. Time Out nous indique que la décoration du troquet est composée d’affiches et de romans métaphysiques ainsi que de souvenirs du Vietnam. Petit plus : en allant aux toilettes, le bouton de la lumière déclenche en même temps la radio.

Le Drapeau de la fidélité - 21 rue Copreux, 75015 Paris.

Drapeau de la fidélité

Dans le 18ème arrondissement

  • Le Grand Hôtel de Clermont – Chez Ammad

Time Out l’a élu meilleur bar de l’année en 2014 pour sa gaieté et la diversité de sa clientèle. En effet, cette adresse familiale tenue par Ammad et son fils est peuplé par des anciens, des artistes et quelques habitués du quartier. L’intérieur ne paie pas de mine et ressemble à un troquet du XIXe siècle mais on s’y sent rapidement comme à la maison. Prix des consos : bière à 2,50 euros !

Chez Ammad - 18 rue Véron, 75018 Paris

Chez Ammad.

  • Au Clair de Lune

Pas loin de la butte Montmartre se trouve le Clair de Lune, un petit bar des plus classiques mais qui propose un happy hour assez long (de 18h à 22h) pendant lequel vous pourrez profiter de pintes à 3,50 euros, de Leffe et bière blanche à 4,70 euros et de cocktails à 5 euros. De jeunes artistes s’y produisent également certains soir, et l’ambiance est à son comble les soirs de match. Niveau déco, on note une inspiration seventies avec des néons roses et des gros poufs dans le bar pour un effet retro-cocooning.

Au Clair de Lune - 1 rue Ramey, 75018 Paris.

Clair de lune

A Belleville

  • La Couronne de Belleville

C’est une institution dans le quartier, la Couronne de Belleville est ce genre de bar où l’on s’y trouve aussi bien pour papoter avec sa meilleure amie ou dater son futur copain. Si l’intérieur n’est pas reluisant et que le service pourrait s’améliorer question rigueur, le gros avantage de ce bar c’est qu’on peut y rester autant de temps qu’on le souhaite (de 16h à 2h du matin si cela vous chante), le tout en squattant la grande terrasse autour d’une bonne pizza à moins de 7 euros. Prix des consos : 2,50 euros la pinte.

La Couronne de Belleville - 64 boulevard de Belleville, 75020 Belleville.

La Couronne de Belleville

  • Aux Folies

Seconde institution du quartier (les autochtones choisiront leur camp) ! La particularité des Folies, c’est que toute la jeunesse s’y retrouve aussi bien pour déguster un petit café en plein après-midi que l’apéro sur les coups de 18h. Le défi premier sera d’y trouver son bout de chaise car l’endroit pâtit de sa popularité et les places chauffées de la terrasse y sont chères ! Le week-end, attendez-vous à voir débarquer des musiciens, des graffeurs et des artistes en tout genre y faire des petites prestations. Prix des consos : 2,50 euros la bière et 4,50 euros le cocktail.

Aux Folies - 8 rue de Belleville, 75020 Belleville.

Aux Folies

 

Nous vous rappelons que l’alcool est à consommer avec modération.

Partager cet article sur :

le 07/12/2016 par Juliette Pignol


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi