Entreprises qui recrutent

355 personnes recrutées pendant les Innovation Weeks d'Altran

355 personnes recrutées pendant les Innovation Weeks d'Altran

Au mois de mai dernier, Altran a organisé ses Innovation Weeks. Un événement de recrutement à la fois online et offline qui se déroulait sur 2 semaines pour prendre le temps de rencontrer les ingénieurs débutants et expérimentés et leur présenter les activités du groupe. Résultat : plus de 4400 entretiens ont eu lieu partout en France et 355 personnes ont été embauchées. Retour sur une opération d'envergure avec Julien Esposito, Directeur Recrutement et image employeur d'Altran.

Quels sont les candidats que vous souhaitiez rencontrer lors des Innovation Weeks 2011 ?
Les Innovation Weeks se déroulent au mois de mai pour rencontrer à la fois les ingénieurs expérimentés et les jeunes diplômés qui vont terminer leur stage entre juin et septembre. Le dispositif comprend une plateforme internet interactive en 3D qui reconstitue le siège d'Altran. Dans ce site, les candidats peuvent naviguer à travers les vidéos qui présentent Altran et ses métiers. Ce site est en ligne 4 semaines avant l'opération avec comme objectif d'aider les candidats à mieux connaître Altran.

Quelles informations sont présentées dans ces vidéos ?
Nous essayons de répondre à toutes les questions que les candidats peuvent se poser à notre sujet : quel est notre métier, quelles sont les carrières possibles, les postes à pourvoir ? A chaque étage un thème est abordé et présenté par les collaborateurs.

Quelles autres animations ont eu lieu durant ces Innovation Weeks ?
Du 16 au 27 mai, il y a d'abord des animations sur Internet. Nous avions installé un studio TV dans nos locaux et chaque jour, de 12h à 14h nous diffusions des émissions en direct. Avec de 12h à 13h des chats live dédiés aux régions pendant lesquels les candidats ont la possibilité d'interroger directement le Directeur général, les managers ou les consultants pour savoir comment ils travaillent. La tranche 13h-14h était quant à elle consacrée à des secteurs sur lesquels Altran intervient, comme l'aéronautique ou l'automobile par exemple. Pendant ces émissions, les candidats posent des questions plus techniques ou économiques pour évaluer notre présence sur un marché. Nous avons aussi diffusé des chats consacrés à notre réseau d'expertise dans le monde sur l'ingénierie mécanique européenne par exemple.

Quel était l'objectif commun de ces différents chats interactifs ?
Cela permet de répondre à tous les types de candidats. Les jeunes diplômés vont plutôt avoir un accès métier, les expérimentés s'intéressent plus aux secteurs. Enfin, l'approche régionale concerne tous les candidats.

En 2010 vous aviez innové avec le "jobroulette" cette année vous avez gardé le côté chat ?
Oui nous avons investi sur un gros dispositif de chat pour que cela soit très agréable à regarder et facile d'y participer. Avec une image haute définition, cinq caméras, un système de VoD et un studio. En moyenne, nous avons eu 300 participants par chat tous les jours.

L'idée c'est de proposer une immersion dans l'entreprise, c'est un dispositif qui se prépare longtemps à l'avance ?
Effectivement, plusieurs mois de préparation sont nécessaires avec toute une équipe. Cela fait dix ans qu'Altran organise des événements recrutements, le groupe sait se mobiliser pour préparer les Innovation Weeks. 400 collaborateurs reçoivent les candidats en entretien pendant deux semaines et tout se déroule facilement et rapidement.

La deuxième partie des Innovation Weeks se déroulait partout en France...
Oui, le deuxième volet, en complément de la partie online, offre aux candidats la possibilité de passer un entretien partout en France. Au total, plus de 4400 entretiens se sont ainsi déroulés pendant les deux semaines des Innovation Weeks. Et à la suite de ces entretiens, à la fin du mois de juin, 355 personnes avaient déjà été recrutées. Cela montre le succès de l'opération.

L'objectif était de recruter 200 personnes, c'est un véritable succès ?
Il y a une vraie dynamique autour de cet événement. La partie online fonctionne très bien et le dispositif est bien éprouvé. C'est un rendez-vous qui s'installe avec beaucoup de candidats qui assistaient à chaque émission en direct. Sur Twitter nous avons été bien suivis également, chaque jour un "Altraner" différent tweetait pour expliquer la journée-type d'un collaborateur chez Altran. C'est un contenu enrichi de plus pour faciliter encore l'immersion dans le groupe.

Une entreprise comme Altran doit innover dans le recrutement, c'est important pour se différencier des autres entreprises du secteur ?
Oui mais nous avons surtout une approche pragmatique. Nous essayons d'innover sans tomber dans le gadget. Notre angle c'est plutôt l'innovation utile, avec une valeur ajoutée pour les candidats. Ce que nous cherchons ce n'est pas le buzz, mais vraiment une expérience un peu " fun ". Cette année, notre recrutement est plus orienté vers des profils expérimentés, l'objectif était donc de cibler l'opération et de l'adapter aux candidats.

C'est bien différent des opérations de recrutement comme les job-datings, les soirées poker, etc...
En effet, car il ne faut pas oublier que cela reste du recrutement. Les candidats ont envie qu'on s'occupe d'eux, qu'on prenne le temps de les écouter. Ils ne veulent surtout pas avoir l'impression qu'on bâcle les entretiens. C'est pour cela que cette année les Innovations Weeks durent une semaine de plus. C'est pour cette raison aussi que nous ne faisons pas d'opération de recrutement sur une seule journée. Les candidats expérimentés demandent aussi de la discrétion. L'entretien reste donc un processus haut de gamme, individualisé, qui a lieu dans nos locaux. Les candidats ne font pas la queue, ils sont attendus par un manager pour un entretien de 3/4 d'heure minimum.
Même si cela ne débouche pas forcément sur une embauche, le candidat a au moins l'impression d'avoir pu tenter sa chance, d'avoir été écouté. Ce qui n'est pas toujours le cas lors des opérations recrutement qui se déroulent sur un temps plus court.

D'ici la fin de l'année, Altran va continuer de recruter. Combien de postes sont à pourvoir ?
Entre septembre et décembre nous allons recruter entre 600 et 700 collaborateurs en majorité des ingénieurs sur des spécialités comme les systèmes embarqués dans l'aéronautique ou l'automobile, le développement software et le management de projets. Les jeunes diplômés représentent 30% de nos recrutements. 60% de ces postes sont à pourvoir en Ile-de-France et 40% en régions notamment sur des villes comme Toulouse, Lyon et Strasbourg. Mais nous sommes aussi sur les autres pôles d'innovation comme Lille, Nantes et Sophia Antipolis.

En complément

Les Innovations Weeks en chiffres :
4400 entretiens, 355 personnes recrutées, 400 collaborateurs mobilisés, 22 heures d'émissions en direct, 200.000 pages vues sur le site internet.


Partager cet article sur :

le 19/08/2011


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

37 offres d'emploi

Manager Recrutement IT H/F

Altran Altran

hier sur OuestJob

Développeur FPGA H/F

Altran Altran

hier sur OuestJob

Administrateur de Bases de Données No SQL H/F

Altran Altran

27/09/2016 sur PacaJob

Consultant en Ingénierie Mécanique H/F

Altran Altran

Haute-Normandie

CDI

24/09/2016 sur NordJob

Ingénieur Développeur Logiciel Java J2EE H/F

Altran Altran

24/09/2016 sur NordJob


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi