Marché de l'emploi

200.000 emplois verts d'ici 2020, mais après ?

200.000 emplois verts d'ici 2020, mais après ?

Six économistes de la Direction Générale du Trésor ont publié une étude prospective sur les véritables bénéfices liés au Grenelle de l'Environnement, notamment en matière d'emploi. Après 2020, le coût financier des investissements liés au Grenelle devrait avoir un impact négatif sur les créations d'emploi, pas si nombreuses au final.

De nombreux investissements ont été fait et prévus afin de répondre aux objectifs du Grenelle de l'Environnement, tant dans le domaine des transports, du bâtiment ou des énergies renouvelables. Du fait de ces multiples investissements, l'impact a été pour le moment plutôt positif à court terme, sur le Produit Intérieur Brut (PIB) comme sur l'emploi. Mais après 2020, cela ne sera sans doute plus le cas. Alors la France se serait-elle un peu trop avancée ?

Des prévisions bien trop optimistes
Les simulations des six économistes prennent en compte de nombreuses variables économiques. Selon leurs analyses, entre 200.000 et 250.000 emplois supplémentaires devraient être créés d'ici à 2014 en France grâce au Grenelle de l'Environnement. Mais c'est après cette date que tout se gâte. D'après leur étude prospective, le coût financier des investissements relatifs au Grenelle aura finalement un impact négatif. A moyen et long terme, "le ralentissement, puis l'arrêt des investissements, la hausse des prix, et celle des prélèvements obligatoires nécessaire au financement des investissements, annulent les gains économiques du Grenelle après 2020". En 2023, le produit intérieur brut perdrait donc entre 0,5 et 0,7 point, soit une suppression de "140 000 à 180 000 emplois". Au final, entre les créations et les destructions, le résultat serait "neutre" pour l'emploi, bien loin des hypothèses ultra-optimistes et de l'eldorado vert tant annoncé.

> Consulter l'étude "Impacts macroéconomiques du Grenelle de l'Environnement" par six économistes de la Direction Générale du Trésor.

Partager cet article sur :

le 13/12/2010



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi