Marché de l'emploi

14% des candidats avouent avoir menti sur leur CV

Une nouvelle enquête internationale sur le monde du travail réalisée par Kelly Services, société internationale de recrutement, montre qu'en France, la moitié des personnes en recherche d'emploi estiment que leur CV ne les présente pas de la meilleure manière, et plus d'un tiers sont inquiets sur leur capacité à être à la hauteur lors des entretiens.

Voici les principaux enseignements de cette nouvelle enquête de Kelly Services :

- 14% des personnes en recherche d'emploi admettent qu'ils ont déjà menti sur leur CV ou lors d'un entretien

- Seulement 3% estiment que le niveau d'études est le meilleur indicateur de l'employabilité

- 52% ont des doutes sur la qualité de leur CV

- 43% ont des doutes sur leur capacité à être performants lors des entretiens

- 60% estiment que l'attente d'une réponse est le pire moment du processus de recrutement

- 76% considèrent que les employeurs les traitent généralement avec respect lors des entretiens.

> Les demandeurs d'emploi admettent parfois mentir sur leur CV

L'enquête révèle que 48% des personnes en recherche d'emploi estiment que leur CV les représente de manière optimale, alors que 14% pensent le contraire et 38% ont des doutes. 14% des candidats avouent avoir menti sur leur CV ou lors d'entretiens. Ces " mensonges " avoués sont pour l'essentiel : omettre de mentionner certains détails passés ou " gonfler " leurs salaires passés.

> Les entretiens ne sont pas tant redoutés

Alors que 57% des répondants pensent qu'ils se sentent plutôt bons lors des entretiens, 11% pensent le contraire et 32% ne sont pas sûrs d'eux. Les hommes sont plus sûrs d'eux que les femmes. Même si la recherche d'emploi et le fait de passer des entretiens peut parfois être intimidant, cela ne constitue pas la phase du recrutement la plus redoutée par les candidats. Le pire moment selon 60% des répondants est la phase "d'attente d'une réponse", suivi par "passer un entretien" (14%), "préparer son CV" (10%), "recherche un poste" (9%) et "remplir un formulaire de candidature" (6%).

> La personnalité prime sur les diplômes

Parmi les facteurs qui selon eux déterminent le mieux l'employabilité d'un candidat, le premier est la personnalité, l'attitude (pour 41% des répondants), suivi de près par l'expérience (39%). D'autres facteurs comme le niveau d'études, les références professionnelles ou les résultats de tests psychologiques ne sont que peu cités.

A ce niveau, les disparités selon le profil et l'âge du demandeur d'emploi sont significatives : alors que les plus jeunes comptent beaucoup sur leur présentation et l'entretien pour obtenir un poste (51% chez les moins de 20 ans et 45% pour les 20/24 ans), les personnes plus âgées privilégient fortement l'expérience professionnelle (à 59% pour les 45/54 ans et 57% pour les plus de 55 ans). C'est à 35 ans que la tendance s'inverse clairement.

Malgré quelques craintes de certains candidats sur leur capacité à être performant lors d'un processus de recrutement, la plupart ont le sentiment d'être bien écouté par les employeurs. 76% affirment d'ailleurs avoir été bien reçus lors des entretiens, 26% disent "parfois" et 2% "jamais".

> Internet est devenu le premier canal de recrutement

Le principal moyen de recherche d'emploi utilisé par les candidats est "Internet", cité par 21% des répondants, suivi par "candidature spontanée" (20%), "bouche à oreille" (18%), "appel direct d'un employeur ou d'un recruteur" (15%), et "annonces presse" (5%).

76% des candidats interrogés déclarent avoir déposé leur CV sur une cvthèque en ligne. Presque 80% des personnes interrogées estiment qu'Internet est un moyen de recrutement efficace, ils ne sont que 55% à juger les moyens traditionnels (envoi par courrier de lettre manuscrite) efficaces.

Curieusement, les moyens traditionnels restent malgré tout plébiscités par une petite majorité de demandeurs d'emploi dans des pays comme la France, les Etats-Unis, le Royaume Uni, la Suisse... Où Internet est très développé. Mais Internet prédomine largement en Espagne, en Norvège, en Finlande, en Russie, en Hongrie...

Partager cet article sur :

le 12/02/2008


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

409 offres d'emploi

Commercial Sédentaire H/F

Kelly Services Kelly Services

hier sur RhonealpesJob

Gestionnaire Indemnisation Auto H/F

Kelly Services Kelly Services

Gironde (33)

Travail temporaire

hier sur SudouestJob

Technicien Helpdesk H/F

Kelly Services Kelly Services

Lille Métropole - 59

Travail temporaire

hier sur NordJob

Gestionnaire Centre d'Appels H/F

Kelly Services Kelly Services

Lyon - 69

Travail temporaire

hier sur RhonealpesJob

Consultant Recrutement H/F

Kelly Services Kelly Services

Grenoble - 38

CDD - 6 mois

hier sur RhonealpesJob


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi