Marché de l'emploi

Pour 100 euros dans la poche du salarié, un employeur débourse 235 euros

Pour 100 euros dans la poche du salarié, un employeur débourse 235 euros

Selon l’Institut économique Molinari, c’est en France – juste derrière la Belgique – que les employeurs européens versent le plus de charges patronales. Et si les salariés perçoivent un brut conséquent, leur net est largement amputé par les cotisations sociales… Explications.

Quoi de mieux pour animer les repas entre amis ou en famille que la dernière étude de l’Institut économique Molinari ? Révélée en exclusivité par Le Figaro, celle-ci fait le point sur le jour de libération fiscale des salariés, c’est-à-dire le jour où la rémunération de leur travail tombe dans leur poche, sans plus dépenser pour l’État. L’étude fait aussi le point sur les charges payées par les employeurs lorsqu’ils versent un salaire…

Un salaire brut moyen de 56 000 euros

Sur les 27 de l’UE, les salariés français apparaissent parmi les mieux payés avec un brut moyen complet de 56 000 euros. Mais une fois dégrevé des charges sociales, de l’impôt sur le revenu et de la TVA, il leur resterait alors 24 000 euros pour leurs propres dépenses. Ainsi, en termes de pouvoir d’achat, les salariés passent de la 4ème à la 11ème place, selon l’Institut Molinari.

Pour 100 euros nets pour le salarié, 235 euros déboursé par l’employeur

Toujours selon l’étude, lorsqu’un salarié perçoit 100 euros nets de pouvoir d’achat, cela correspond à un brut versé par l’employeur de 235 euros en 2015, soit deux euros de plus que l’année dernière. « Sur cette somme, 79 euros sont des charges patronales, 39 euros des charges salariales, 10 euros des impôts sur le revenu et 7 euros de la TVA », explique Le Figaro.

> Comment lire ma fiche de paie ?

29 juillet, jour de libération fiscale

Toujours selon l’étude, les Français paient de plus en plus longtemps au cours de l’année pour les dépenses de l’État. En 2010, le jour de libération fiscale tombait le 26 juillet, 5 ans plus tard, il reculait au 29 juillet. Seuls les Belges paient plus longtemps, libérés fiscalement le 6 août.

Les Français paient-ils trop ?

Sans surprise, à cette question, la réponse de l’Institut Molinari est oui. Selon ces représentants, les sommes perçues pour la dépense publique sont trop élevées comparées à ce qu’elles profitent aux Français. Selon l’étude, si la protection sociale offerte dans les pays Scandinaves est équivalente à celle en France, les Suédois, par exemple, ont un pouvoir d’achat 22% supérieur.

> Salaire minimum, horaires, chômage… Où en sont nos voisins européens ?

Partager cet article sur :

le 07/01/2016 par Guirec Gombert



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi